La compagnie

Auras-tu le courage d’être jusqu’au bout la poésie qui te concerne?

Joë Bousquet

Densité, espace, engagement, circulation, sont les fondements du corps Lo. Les recherches que nous menons au travers de nos différents projets tendent à questionner le corps dans ses moindres cellules, à les agiter, les faire papillonner, bouillonner, pour toujours questionner ce corps dans son rapport au monde. Nous explorons cette perméabilité à ce qui nous entoure au travers du caractère singulier de chaque interprète, au travers de leur humanité, de leur regard. La compagnie est née de ce désir de rencontre avec l’altérité et de pouvoir en questionner les jeux et les enjeux. Nous ne sommes pas dans une évocation frontale de notre environnement mais dans une pensée et dans un corps contemporains qui tendent à déplacer la réalité pour en apporter un autre endroit de perception.

Une autre évidence est apparue progressivement dans les projets de la compagnie Lo qui est celle de ne pouvoir dissocier création et transmission. L’idée de « passer » et de rendre accessible notre travail nous paraît essentielle. Cela se traduit par différentes actions menées dans le milieu scolaire, par des mises en corps du public en amont des représentations, par des échanges avec le public suite aux représentations, par la mise en place de répétitions publiques, l’ouverture de certains trainings, des propositions de stages, des rencontres avec des danseurs amateurs et professionnels. Mais aussi par le fait de proposer des pièces qui en fonction de leur objet peuvent s’envisager dans différents contextes : théâtres, lieux de patrimoine, rue, écoles… Toutes ces expériences sont l’occasion de créer cette relation directe entre les artistes, la matière proposée et le public.

Cette notion d’échange et de partage nous la vivons aussi bien sûr en équipe avec les artistes, danseurs, techniciens, musiciens, créateurs lumières, costumes, vidéaste, avec lesquels la compagnie Lo travaille de manière régulière ou ponctuelle. Les salariés, artistes et techniciens engagés auprès de la compagnie, relèvent du régime spécifique de l’intermittence.